Comment trouver ma vocation sans pression avec Rebecca Sfedj

Si tu te sens perdu dans ton orientation professionnelle, la quête de sens au travail peut se transformer en source d’angoisse et de stress.


Dans cette interview intitulée « Entreprendre sa vocation », Rebecca Sfedj, coach pour femmes, m’a partagé les différentes étapes pour partir sereinement à la recherche de sa voie professionnelle.


Comment vivre sereinement une transition ou un choix de carrière quand l’injonction de l’épanouissement professionnel s’ajoute à la pression de satisfaire aux attentes de ta famille et de la société ?


Après être passée par ces mêmes questionnements, Rebecca invite à normaliser cette quête de soi.


« C’est normal de ne pas savoir ce qu’on veut faire, il n’y a pas d’urgence à trouver sa voie ».

La coach identifie 6 étapes clés pour construire un projet professionnel épanouissant, impactant et rémunérateur.


1. Identifie ce qui te tient à cœur


Rebecca entame son parcours au sein d’une grande école de gestion. Ces études ne lui plaisent pas, mais pour elle, il n’est pas question d’abandonner. Pour mettre du sens dans ce parcours scolaire a priori en décalage avec ses aspirations profondes, elle prend la décision de s’investir dans l’association cHeer uP qui vise à aider des jeunes malades de cancer à réaliser des projets personnels.


« Dans ces premiers projets associatifs, j’ai découvert un élan de vie qui m’a poussée à accompagner le développement des autres. J’ai su que je voulais me rendre utile et j’ai découvert la posture de coach ».

« Ce qui te tient à cœur », ce sont les activités qui te procurent une motivation naturelle ainsi que les causes auxquelles tu tiens à contribuer.


Si tu as besoin d’idées pour trouver ta vocation ou ta cause, tu peux t’inspirer en te référant à la liste des objectifs de développement durable dressés par l’Organisation des Nations Unies*.


*Ces objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.


Rebecca, par exemple, est particulièrement portée par les thématiques de l’éducation de l’égalité des genres et de la paix.


Des sujets qui motivent profondément ses activités du quotidien, car ils sont en lien direct avec la contribution qu’elle veut apporter au monde : « des citoyennes pacifiées deviennent des citoyennes pacifiantes ».


Elle accompagne donc les femmes entrepreneuses et actrices de changement à développer leur potentiel et leur impact sur le monde.


2. Explore en te fixant des priorités


La coach préconise le « Test & Learn », littéralement « Teste et apprend », cette méthode t’invite à aborder la recherche de ta voie professionnelle dans une dynamique de quête et d’aventure.


Apprends à te connaître à travers des expériences qui vont te donner des indices sur les secteurs qui t’intéressent, les activités que tu aimes exercer et le mode de gouvernance qui te convient.


« Je veux normaliser la quête de connaissance de soi : c’est normal de ne pas savoir ce qu’on veut faire de sa vie ».

Pour ce faire, identifie quels éléments tu veux clarifier en priorité dans chaque expérience. Par exemple, le parcours de Rebecca a mis en lumière :


Comme tu le vois, chaque expérience a permis à Rebecca de se rapprocher de son étape professionnelle actuelle : coach pour entrepreneures à impact.


Tu peux réaliser le même exercice pour ton parcours professionnel :

  • quels en étaient les points forts,

  • ce que tu veux garder

  • qu’est-ce que tu veux éviter ?

Par exemple, tu constates peut-être que tu ne contribues pas au monde autant que tu le souhaites dans ton poste actuel. Ce besoin de mettre du sens dans ton quotidien professionnel peut devenir la priorité à explorer durant ta prochaine expérience.


3. Deviens responsable


Rebecca préconise ensuite de reprendre la responsabilité de son parcours professionnel:

« arrêter de subir la vie et reprendre son pouvoir d’action »

Pour connaître ton niveau de responsabilité, pose-toi cette question : « est-ce que tu as l’impression d’être à la dérive dans ta vie où es-tu aux manettes de ton navire »?


Te réapproprier ton pouvoir d’action passe par une véritable introspection pour mettre en lumière tes schémas de fonctionnement et pour mettre le doigt sur ce qui t’empêche de prendre ta place sereinement.


Est-ce que tu as tendance à fuir le conflit ? Éviter l’échec ? Remettre tes rêves à plus tard ? Te plaindre et accuser les autres pour ton mal-être ?


Oui, certaines fois nous sommes victimes des situations et des personnes, mais pour remettre du sens (ton sens) dans ta vie professionnelle et en devenir la bâtisseuse, il est important de développer le réflexe de la responsabilité.

Se rendre responsable c’est, par exemple :

  • T’engager vis-à-vis de toi-même et des autres,

  • Faire ce que tu dis,

  • Aller jusqu’au bout des choses pour atteindre tes objectifs,

  • Assumer le résultat de tes actions

  • Chercher des solutions plutôt qu’accuser autrui.

Un petit exercice simple pour te responsabiliser, c’est de commencer par identifier tout ce qui parasite tes journées et de faire la liste de tout ce qui est en ton pouvoir pour reprendre le contrôle sur ces choses désagréables.


Exemples :

  • Il pleut et tu avais prévu une soirée sur un rooftop ? Tu peux annuler, changer d’endroit, sortir les parapluies etc...

  • On te refile tout le temps les tâches ingrates dans ton boulot alors que ce n’est pas dans tes attributions ? Tu peux demander de l’aide ou tu peux dire non, décider de lâcher prise.

4. Fais le deuil du job idéal et immédiat


L’injonction au bonheur et à l’épanouissement professionnel peut être des sources d’angoisse et de stress. La coach propose de faire le deuil du job idéal et immédiat pour remettre la curiosité et l’expérience au cœur de notre parcours de vie.


« Trouver ma voie, c’est un voyage et une aventure que j’ai vécue dans la peur. Je veux partager ce changement d’état d’esprit : il n’y a pas de pression à trouver sa voie ».

Le « tout, tout de suite » pourrait t’empêcher de passer à l’action et d’expérimenter dans la joie si tu te braques dans l’attente d’une solution ou d’une réussite immédiate. En souhaitant atteindre la perfection tout de suite, tu risques de passer à côté des apprentissages que le moment présent t’offre.


Il n’y a pas de hâte à trouver ta voie. Et, qui sait, peut-être que tu y es déjà ? Mais tellement préoccupée à trouver mieux, tu ne t’en rends pas compte ?


Pour revenir au moment présent, Rebecca a transformé sa façon d’envisager sa carrière professionnelle en une quête enthousiasmante : « j’ai décidé de chercher ma voie avec le plus de curiosité, de patience, de plaisir possible, car je change, mes envies changent, mes talents changent et je m’autorise à faire évoluer mes activités donc je me mets dans une dynamique de quête et de recherche ».


5. Transforme tes croyances


Tu as des rêves, mais tu te mets des bâtons dans les roues ?


Tu te dis des choses du genre :

  • Je ne suis pas à la hauteur

  • Il faut connaître plus de choses pour pouvoir créer son activité

  • Je n’ai pas le droit de réussir

  • Si j’échoue, plus personne ne voudra jamais travailler avec moi

  • Je ne peux pas changer les choses à mon niveau

Et j’en passe...


Rebecca aime rappeler cette phrase du Dalaï-Lama : « Si vous avez l'impression d'être trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir ».


Parce que tu crois que ce que tu crois est la réalité, adresse-toi à un professionnel de l’accompagnement pour t’aider à déconstruire les murs qui t’enferment dans une réalité devenue trop petite pour toi.


Les croyances ce sont un peu comme le programme informatique de ton ordinateur. Si ton programme n’est pas adapté à ton rêve, tu peux décider d’en changer.


Par exemple, je veux écrire un livre, mais je me dis en permanence que je suis nulle et je n’intéresse personne. Le résultat, je me sens démotivée et je n’écris pas mon livre.


Si je décide de remplacer ma croyance en me disant que j’ai un talent pour l’écriture et que ma vision des choses va intéresser des personnes, cette nouvelle croyance n’est pas gage de réussite, mais elle me permettra au moins d’avoir assez de confiance en moi pour... passer à l’action. Et ça fait toute la différence !


6. Demande de l’aide


Pour accélérer ta transformation professionnelle, entoure-toi de personnes qui t’inspirent et n’hésite pas à demander de l’aide.


Si tu ne veux pas déranger, rends-toi au point précédent, car tu es victime d’une croyance qui limite ton pouvoir d’action.


Savais-tu que la plupart des gens sont ravis de pouvoir accompagner la réussite des personnes motivées ?


Si tu ne sais pas du tout par où commencer, opte pour un accompagnement avec des professionnels (bilan de compétence, coaching, formation en création d’entreprise...).


« On gagne en autonomie en apprenant, en disant qu’on ne sait pas et en demandant de l’aide », conclut Rebecca.

Tu te sens perdue dans ton orientation professionnelle ? Découvre comment Rebecca accompagne les femmes à entreprendre leurs vocations.


Tu peux également visionner cette Masterclass offerte dans laquelle je te révèle les 3 premières étapes pour remettre sens et épanouissement dans ton job.


Je m'appelle Céline, je suis coach identitaire et j’ai développé ma propre méthode d'orientation professionnelle dédiée aux personnes atypique qui veulent faire de leur job une expérience optimale.


J'interviens aussi en entreprise pour inspirer et accompagner la transformation des pratiques de management et de communication.


Retrouve tous mes articles sur mon blog.

94 vues0 commentaire